• Isabeau de Porcelet

    Dame Isabeau de Porcelet
    Isabeau de Porcelet est la fille de Lorenzo et Maria Bondirella, armateurs et commerçants. Née à Gênes en 1177, elle a appris à lire, à compter, à faire des échanges et possède quelques notions de géographie économique ainsi qu’un rudiment de droit commercial. Très vive d’esprit, elle cherche toujours « la provenance des choses ». Sa mère lui a appris l’utilisation et la valeur de certaines épices. Douée en langue, elle possède les bases de certaines d’entre elles, mais a surtout appris la langue d’Oïl.

    Isabeau a deux frères. Le premier, Giacomo, apprend le métier d’armateur auprès de son père et de son grand-père. Le second Gino vit à Provins et travaille, au nom de son père sur les marchés de Champagne. Quant à elle, destinée à être mariée à un cadet d’une famille influente de la cité, elle attend son retour de croisade.

    En 1198, toujours célibataire, elle quitte Gênes au sein d’une « nation », c’est-à-dire un convoi marchand allant de foires en marchés, avec pour destination finale Troyes. En 1199, son père la rappelle à lui car son futur mari est enfin de retour. Elle repart donc sur les routes avec pour escorte quelques gardes et le fils bâtard d’un seigneur provençal qu’elle surnomme « le petit chevalier nobliau » : Guilhem de Porcelet. Arrivée à Marseille, s’étant épris l’un de l’autre, Guilhem lui demande de ne pas retourner chez ses parents. Isabeau accepte, écrit à son père pour qu’il lui pardonne et fuit avec son nouveau prétendant. Roxane de Porcelet naîtra de cette union en 1206. Mais les parents d’Isabeau en resteront t’ils là ?

    Issue d’une riche famille commerçante (son père possède deux bateaux !) tout dans la tenue d’Isabeau montre la richesse et la prospérité. Sa robe est faite de lin de très bonne qualité et est ornementée de galons brodés. Son bliaud est fait de soie, indiquant ainsi, avec la longueur des manches et de la ceinture, qu’elle est extrêmement bien placée dans la hiérarchie sociale de ce début du XIIIe siècle.

    Isabeau de Porcelet

    Isabeau de Porcelet

    Isabeau de Porcelet

     


    votre commentaire
  • Tous ceux qui désirent pratiquer le combat artistique peuvent nous rejoindre les Mardi et Jeudi dans la salle d’armes du Complexe Martin à Cabriès de 20h à 22h.

    Les séances comprennent l'apprentissage du maniement des armes ainsi que l'apprentissage des chorégraphies que la troupe produit lors de ses déplacements sur les manifestations historiques.

    LES ENTRAINEMENTS : 19h30 - 21h30
    • Vincent vous aidera dans le maniement de l'Epée et du Bouclier comme au XII et XIII ème siècle
    • Jean Daniel vous aidera dans la pratique de la Rapière et de la Main gauche comme au XVIIe


    votre commentaire
  • "MOYEN AGE, ENTRE RËVE ET RACINES..."

    A.C.M.E., ensembles autour d'une passion.

    Vous...
     aimez le moyen-âge, ou voulez le découvrir.
     êtes intéressé par l’histoire ou la reconstitution.
     désirez apprendre le maniement d'armes médiévales.
     aimez vous costumer.
     aimez jouer la comédie.
     aimez l'esprit de camaraderie.

    Nous vous proposons au travers de notre association...
     
    de découvrir la vie au XIIIe siècle, en échangeant nos savoirs.
     de participer à nos recherches historiques sur le combat, le costume, la cuisine, etc. pour les présenter devant un public.
     de découvrir le maniement de l'épée et du bouclier, mais aussi de la rapière, de la dague, du bâton, etc. dans le respect des notions historiques, en toute sécurité.
     de vous guider dans l'achat ou la confection de votre matériel.
     d'interpréter un personnage dont l'histoire s'inscit dans notre manade et de le jouer devant un public lors des manifestations.
     de nous retrouver dans un esprit bon enfant pour participer à nos veillées ou nos casse-croûtes autour d'un verre d’hypocras.

     

    A.C.M.E., recherche d’authenticité et partage des connaissances.

    A.C.M.E. s'efforce de promouvoir le spectacle médiéval vivant dans une démarche de reconstitution historique réaliste.
    Depuis sa création, l'A.C.M.E. a démontré qu’il était possible de réunir ces deux univers de manière attractive pour ses membres, comme pour le public.
    Aujourd’hui la compagnie A.C.M.E. est un acteur prépondérant de "l’histoire vivante" reliant ainsi animation et authenticité.
    Pour cela nous tentons d’utiliser le plus souvent possible les résultats de l’archéologie expérimentale dans le cadre de nos reconstitutions médiévales.

     

    FORMATION
    Le principe de la formation interne A.C.M.E. est d’amener les membres à se faire plaisir  aussi bien en tant que reconstituteur qu'en tant qu'animateur de spectacles vivants.

    Quelque soit le sujet, combat, histoire, technique théâtrale, etc., les confirmés guident et partagent leurs savoirs avec les débutants avec une même passion et un même objectif, produire des animations et des spectacles de qualité.

    Alors rejoignez dès maintenant
    l’Association de Combat Médiéval Européen
     
    92, Le Petit Lac
    13480 Cabriès
    Tel : 06.11.13.57.59
    Courriel: acme.medievale_at_free.fr


    votre commentaire
  • LE MOYEN AGE EN ACTION !


    Association de
    Combat             
    Médiéval           
    Européen         

    Plus de 10 ans d’expérience dans le spectacle vivant et les interventions pédagogiques.

    ADMINISTRATIF
    -Garanties légales administratives (Licence d’entrepreneur du spectacle, code APE, dépôts S.A.C.D. des créations, etc...).
    -Contrats clairs et rigoureux, N° SIRET, assurance spécifique spectacle, etc.
    -Collaboration maximale avec les organisateurs.

    "DES ACTEURS AU SERVICE DE LA RECONSTITUTION ET DE L’ANIMATION"

    Vous êtes...
    -une municipalité,
    -une entreprise,
    -un programmateur ou un organisateur de spectacle.

    Vous cherchez...
    -des animations vivantes sur le thème du Moyen âge.
    -des acteurs offrant compétences et sécurité.

    Profitez dès lors des services et des avantages de
    l’Académie de Combat Médiéval Européen !


    "LA REPONSE EFFICACE à VOS ATTENTES "



    A.C.M.E. VOUS PROPOSE
    UN ENSEMBLE DE PRESTATIONS
    ADAPTEES A VOS BESOINS...

    SPECTACLE
    -Chaque membre de l’A.C.M.E. s'entraîne durant toute l'année pour assurer des spectacles de qualité au travers des combats chorégraphiés. Nos combattants sont formés à la maîtrise de plusieurs armes et rigoureusement sensibilisés au respect de s règles de sécurité liées au spectacle de combat.

    -Nos représentations théatrales, comme nos combats sont issues des recherches historiques menées par nos membres,  puis exposées au public de façon simple et ludique.

    QUALITE, COMPETENCES, FIABILITE ET SATISFACTION
    -Un campement vivant et participatif.
    -Une grande diversité d’ateliers instructifs et ludiques.
    -Des saynètes où se mêlent drame et comédie.
    -Des combats spectaculaires.

     

     POUR OBTENIR DE PLUS AMPLES
    INFORMATIONS CONTACTEZ NOUS !

    Académie de Combat Médiéval Européen
    92, Le Petit Lac
    13480 Cabriès
    Tel : 06.11.13.57.59
    Courriel: acme.medievale_at_free.fr

    " Le Moyen Age est un monde merveilleux, c'est notre western, et en cela il répond à la demande croissante d'évasion et d'exotisme de nos contemporains. "
                                                        - Georges Duby


    2 commentaires
  •  L'ACME presqu'au grand complet soffre une petite escapade dans la campagne, sur les hauts de Vernègue (13) pour une scéance photos...

    Chasser sur les terres d'un seigneur n'est point une mince affaire... Surtout quand on est braconnier!
    Dès le point du jour, ll faut se hâter de faire bonne chasse, car les hommes du domaine ne sont jamais loin.
    Yvain débusque un goupil qu'il s'empresse d'occir à l'arbalète.
    Freval, plus patient, pose ses collets avec application.
    Scéance photos à Vernegues  Freval pose un collet
     Scéance photos à Vernegues Eileen, dont les vaches pâturent à deux pas, se rend bien compte de la maraude qui a lieu et s'en va céans quérrir Tasson, le verdier du seigneur. Le pauvre Yvain est bien contrit d'avoir été ainsi dénoncé, la peine risque d'être sévère...
    Freval, plus futé, s'en retourne mander l'avis d'Isabeau qui suggère de garder silence sur leur vilénie.
     Scéance photos à Vernegues
     Scéance photos à Vernegues Au village, sonne déjà l'heure du Mitan et c'est sur l'herbe grasse d'un champ ensoleillé que la maisnie trouve refuge pour faire bombance. Tous se régalent de la profusion de victuailles comme de la bonne humeur ambiante.
    Douce savoure un pain aux trois fromages, tandis que Guilhem se délecte d'un flan au cumin.
     Scéance photos à Vernegues
    Rassasiés, Julien, Freval et Ameline, nos troubadours empoignent leurs instruments et entonnent des airs festifs ou mélancoliques, se jouant de nos émotions.
    Les plus fourbus par la chasse du matin sombrent dans un sommeil réparateur...
     Scéance photos à Vernegues Scéance photos à Vernegues
     Scéance photos à Vernegues Pour la plus grande joie de tous, Freval nous fait déguster hypocrace et sauget. La dégustation  s'étalant en longueur, les sourires se font plus larges, les joues rosissent et les rires sonnent plus tonitruants que jamais!
    Les mélodies jouées prennent un autre rythme au grand dam des somnoleurs tirés de leur torpeur...
    Scéance photos à Vernegues
    Dès la fin du repas, les travaux reprenne à la chapelle distante de quelques dextres. Gilhem et Freval aident les bâtisseurs et plein d'humilité devant la maison de Dieu s'appliquent au dur labeur des manouvriers.
    Au fond de la nef, résonnent les cantiques de quelques pécheurs venus trouver la sérénité dans la prière.
    Scéance photos à Vernegues Scéance photos à Vernegues
    Scéance photos à Vernegues  Scéance photos à Vernegues Trois pélerins, harassés par leur marche, font halte à l'ombre des murs de la chapelle. Leur destination est loin et leur foi est mise à rude épreuve. Par bonheur, Coleen, la plus hospitalière des hôtesse leur porte de l'eau dont ils se rassasient. Elle en profite pour demander des nouvelles, les visites ne sont pas fréquentes et elle sait qu'ils partiront dans quelques heures pour gagner leur prochaine étape.

    Voilà, quelques heures passées ensembles dans une ambiance bon enfant pour revivre des tranches de vie du XIIIe siècle et le plaisir d'avoir échangé avec de bien sympatiques compagnons...


    votre commentaire